Saint-Lyé-la-Forêt (Loiret) A cheval sur la Beauce et la forêt d’Orléans

logo du site
  • Saint-Lyé-la-Forêt (Loiret)

Accueil du site > Tourisme > Histoire de l’église St Roch

Histoire de l’église St Roch

L’Eglise St Roch

Eglise

La commune de SAINT-LYÉ-LA-FORÊT, du canton de Neuville-aux-Bois, doit son nom à un saint (Sanctus Laetus), né dans la province de Bourges. Celui-ci, épris de solitude, s’était retiré dans la forêt, que les habitants appelaient alors la « forêt des Loges », pour se livrer à la méditation. C’est là qu’il commença à faire des miracles : il guérissait les malades de leurs infirmités, et en particulier les enfants. Il mourut en 534.

Une chapelle fut érigée sur son tombeau à l’emplacement de l’église actuelle. Plus tard, ses reliques furent transportées à Pithiviers et brûlées par les Huguenots en 1580. Les restes conservés par des chrétiens de Pithiviers furent ramenés au village en 1664 après bien des péripéties. Elles reposent dans une châsse placée au pied de l’autel qui lui est dédié.

chapelle

L’église de SAINT-LYÉ-LA-FORÊT est l’une des plus anciennes de la région. À cette église a été ajoutée, à la fin du XVe siècle ou au début du XVIe, une construction constituant aujourd’hui la nef.

vitraux

À l’intérieur, on peut observer trois autels : le 1er, dédié à saint Joseph avec l’Enfant Jésus, le 2ème à la Vierge Marie avec l’Enfant, le 3ème à saint Lyé, qu’une peinture montre avec des enfants qu’il guérissait de maladies des os. Sous le clocher, une plaque funéraire rappelle Guillaume François DUGUE DE BAGNOLS, chevalier Seigneur de la Mothe Saint Lyé qui habitait le château du bourg et qui mourut en 1743.

caquetoir



Dans la même rubrique

Site réalisé en SPIP pour l'AMRF